L’ACUPUNCTURE POUR AIDER NOS TOUT-PETITS AVEC LES ALLERGIES ET L’ASTHME.

apprendre-gerer-asthme-410

Quelle impuissance ressentons-nous devants nos enfants face à ces crises saisonnières d’éternuements et de larmoiements des yeux, sans parler de leurs petits nez coulants récurrents pouvant aller même chez certains jusqu’à la manifestation de crises d’asthmes? Ces allergies teignent leurs nuits, leurs caractères et restreignent leurs activités comme aller jouer dehors confortablement par exemple.

L’acupuncture peut venir à la rescousse en enrayant ou en diminuant les inconforts relatifs aux allergies.

Tout d’abord, les allergies saisonnières sont une réaction démesurée à certains pollens inhalés présents dans l’air, comme s’il s’agissait d’une menace tel un virus ou un microbe. Cette réaction provoque la production d’anticorps qui incitent le système immunitaire à libérer de l’histamine et d’autres substances chimiques. Ce sont ces substances qui sont responsables de la manifestation subséquente des différents signes et symptôme des allergies qui peuvent parfois s’apparenter à ceux du rhume notamment par des éternuements, de l’écoulement nasal, la congestion nasale, des picotements des yeux, des larmoiements des yeux et par de la toux. Chez certains enfants, les allergies peuvent même déclencher des crises d’asthme. Il n’y a généralement pas de manifestation de fièvre sauf par complication chez les enfants souffrant d’allergies saisonnières. Les complications les plus communes sont les otites et les sinusites car l’accumulation répétée de mucus dans les petites cavités peut plus facilement s’infecter.

Il existe trois saisons polliniques au Québec:

Avril à Juin: Saison des arbres et des arbustes.

Mi-mai à fin juillet: Saison des graminées.

Fin juillet à mi-octobre: Saison de l’herbe à poux et des herbacées .

Les allergies saisonnières touchent plus de 1,6 millions de Québécois. Leur nombre est grandissant chez les enfants depuis les dernières années. Elles débutent généralement vers l’âge de 4 ans. Selon l’institut national de la santé publique du Québec (INSPQ), son augmentation serait causée en partie par les changements climatiques. En effet, la hausse des températures prolongerait la saison de croissance des plantes et augmenterait donc évidemment la production de pollen (un des grands coupables de notre réaction démesurée du système immunitaire).

L’asthme et les allergies sont deux affections différentes mais comme mentionné plus haut, l’asthme peut être une réaction à une allergie saisonnière. En d’autres mots, l’allergie saisonnière peut être un déclencheur de crise d’asthme. Elle serait donc due à une réaction allergique en rapport avec une hypersensibilité immunitaire.

L’asthme est catégorisé comme étant une maladie inflammatoire. Pour des raisons génétiques, le système respiratoire des asthmatiques est plus sensible à s’inflammer. L’inflammation amène les bronches à enfler et produire plus de sécrétion contribuant donc à fermer partiellement les voies respiratoires. Conjointement avec la contraction des bronches , ceci provoque alors une difficulté respiratoire, l’air ne pouvant circuler librement dans les poumons. Variant d’un enfant à l’autre, les déclencheurs sont la pollution, les allergènes, le froid, l’activité physique intense et le stress. La littérature scientifique démontre que ceux qui développent de l’asthme en bas âge, soit entre 1 et 6 ans et dont la manifestation est périodique, c’est-à-dire qu’il y a manifestation de l’asthme par période avec des périodes d’absence entre, ont de fortes chances qu’il disparaisse à l’âge scolaire. L’intensité des crises varie beaucoup d’un enfant à l’autre et peut varier d’une crise à l’autre. Dès le doute de présence d’asthme il est important de consulter un médecin pour éviter des crises sévères. Ainsi, un soutien pharmacologique sera administré et un plan de  »contrôle » pourra être établi.

Les manifestations de l’asthme sont l’essoufflement, la toux récurrente (à l’effort ou non), la respiration sifflante et l’oppression thoracique. Bien entendu, si votre enfant présente une difficulté respiratoire accrue, est léthargique, a les lèvres bleus, ceci nécessite l’appel du 9-1-1.

Vous pouvez, conjointement avec un soutien pharmacologique, avoir recours à l’acupuncture pour traiter l’asthme chez votre enfant. Les enfants réagissent très bien à l’acupuncture et les résultats sont fascinants. Les crises d’asthmes se voient souvent diminuées considérablement ainsi que leur intensité.

L’acupuncture pour aider nos enfants

L’acupuncture est l’une des cinq branches de la médecine chinoise. Elle a fait ses preuves depuis plus de 6 000 ans. La stimulation de points précis sur des endroits du corps provoque des changements physiologiques importants de régulation. Dans ce cas-ci, l’acupuncture peut donc amener le corps à rééquilibrer le système immunitaire et agir également sur le système respiratoire. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît l’efficacité de l’acupuncture, entre autres pour le traitement des allergies saisonnières, de l’asthme et des autres pathologies du système respiratoire. Les traitements viseront à rééquilibre l’énergie de votre enfant, diminuer les signes et symptômes des allergies, pouvant aller jusqu’à leur disparition complète. L’acupuncteur prendra le temps de comprendre et d’évaluer la santé globale de votre enfant et ainsi agir sur les déséquilibres ayant permis à la problématique des allergies de s’installer.

Il est préférable de consulter un acupuncteur avant l’apparition de la période d’allergène, soit environ 4 à 6 semaines plus tôt, pour agir sur le système immunitaire, grand responsable du déséquilibre. Dès la première exposition aux allergènes suivant les traitements d’acupuncture, les signes et symptômes seront grandement diminués ou enrayés. Pour certains, il sera souhaitable de reproduire les traitements l’année suivante ou selon l’évaluation de l’état de santé spécifique de votre enfant pour éliminer plus significativement les inconforts. Si votre enfant est déjà dans sa période de crise, il n’est pas trop tard. En effet, vous pouvez commencer les traitements pendants la période d’allergie, ce qui aidera à diminuer les réactions allergènes et tentera de prévenir les complications et la prise excessive de médication. Le plan de traitement sera ensuite discuté avec votre acupuncteur afin de travailler plus spécifiquement sur le problème de fond.

Certaines techniques à l’aiguille appropriées aux enfant peuvent être utilisées mais il existe de multiples autres techniques, sans l’aiguille, pour stimuler les points efficacement chez les tout-petits. L’acupuncteur peut facilement s’adapter à votre enfant.

 Offrez à votre enfant une alternative santé qui prend compte de la globalité de sa réalité et qui lui offrira un soulagement durable.

 Espérant que cet article a  »piqué » votre curiosité et que vous penserez à cette approche millénaire pour venir en aide à vos tout-petits. Régi par un ordre professionnel, l’acupuncture est un excellent partenaire pour votre santé et celle de votre famille.

Julie Rivard, Ac.

Acupuncteure à La Source en soi, membre de l’ordre des acupuncteurs du Québec

Références :

http://www.acupuncture-quebec.com/informations-acupuncture/1-allergies-et-acupuncture.html

KIDSHEALTH. Asthma Center. www.kidshealth.org

LABBÉ, Jean (Dr). Bulletins pédiatriques. Votre enfant de la naissance à 5 ans, Faculté de médecine. Université Laval, Québec, 2006.

DEMERS, Isabelle. Direction de la santé environnementale et de la toxicologie. Institue Nationale de la santé publique du Québec. État des connaissances sur le pollen et les allergies. Avril 2013. 111p.

http://www.acupuncture-quebec.com/informations-acupuncture/1-allergies-et-acupuncture.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pin It on Pinterest

Partagez

Merci de partager!